D'un univers à l'autre : le ballet romantique

Résumé : Entre 1830 et 1850, le ballet romantique ouvre sur une esthétique nouvelle, qui met en perspective diverses métaphores et traductions scéniques de la notion de passage. Il constitue aussi le moment clé où les représentations sociales de la danse comme art féminin vont être élaborées. Par ses thématiques, le ballet romantique ne cesse de remettre en scène la fascination et l'impossibilité de passer d'un monde réel à un monde surnaturel ; c'est un espace de rêves, mais plus encore du rêve d'altérité ; autres temps, autres contrées, autres mondes, autres logiques, ..., tous univers féminins, exotiques ou féeriques. D'univers clos, l'espace scénique est métamorphosé en espace ouvert, grâce aux progrès technologiques, notamment en matière d'éclairage, mais surtout grâce aux profonds renouvellements de la technique de la danse, qui devient parcours, envols, suspensions, tend à se séparer de la narration pour privilégier la sensation, l'expression, voire l'abstraction. Enfin, alors que, dans les siècles précédents, la danse était plutôt un domaine masculin, on assiste en quelques années à un véritable retournement des représentations sociales : la danse scénique devient un art d'essence féminine, incompatible avec la masculinité.
Type de document :
Article dans une revue
Insignis - Revue d’études littéraires et transdisciplinaires sur le XIXe siècle, Insignis, 2010, Trans(e), Christine MARCANDIER, Vincent VIVÈS (Dir.) (n°1), pp. 75-90
Liste complète des métadonnées

https://hal-ujm.archives-ouvertes.fr/ujm-00598899
Contributeur : Hélène Marquié <>
Soumis le : mardi 7 juin 2011 - 19:08:59
Dernière modification le : mardi 22 mai 2018 - 20:40:06

Identifiants

  • HAL Id : ujm-00598899, version 1

Citation

Hélène Marquié. D'un univers à l'autre : le ballet romantique. Insignis - Revue d’études littéraires et transdisciplinaires sur le XIXe siècle, Insignis, 2010, Trans(e), Christine MARCANDIER, Vincent VIVÈS (Dir.) (n°1), pp. 75-90. 〈ujm-00598899〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

176