'On peut s'étonner de son succès vraiment considérable et persistant'

Résumé : Dans le domaine chorégraphique, la reconnaissance des femmes comme créatrices, et non simples interprètes, répond à des logiques spécifiques à la matière et à l'histoire de la danse. Le texte s'interroge sur les facteurs qui ont permis à Loïe Fuller et Isadora Duncan, pionnières de la danse moderne, d'être reconnues comme artistes véritables à la Belle Époque. Cette reconnaissance a permis aux femmes de dominer la création en danse moderne jusqu'à la seconde guerre mondiale, mais aussi de revaloriser la danse masculine. Cependant la critique et l'historiographie ont évolué, et les représentations actuelles demeurent imprégnées d'une vision androcentrée et sexiste.
Type de document :
Article dans une revue
Résonances, 2008, La Reconnaissance (10), pp. 107-124
Liste complète des métadonnées

https://hal-ujm.archives-ouvertes.fr/ujm-00598903
Contributeur : Hélène Marquié <>
Soumis le : mardi 7 juin 2011 - 19:32:57
Dernière modification le : mardi 22 mai 2018 - 20:40:06

Identifiants

  • HAL Id : ujm-00598903, version 1

Citation

Hélène Marquié. 'On peut s'étonner de son succès vraiment considérable et persistant'. Résonances, 2008, La Reconnaissance (10), pp. 107-124. 〈ujm-00598903〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

116