Syndicalisme et délitement du salariat artistique : la CGT et les groupes mobilisés autour du régime de l'intermittence

Serge Proust 1, *
* Auteur correspondant
1 DPCS
CMW - Centre Max Weber
Résumé : Dans un contexte de forte croissance morphologique et d'intenses luttes sociales relatives au régime de l'intermittence, cet article souligne les difficultés que rencontre la Confédération générale du travail (CGT) pour organiser les artistes et techniciens des secteurs du spectacle (cinéma, théâtre, etc.). Ce syndicat se heurte à de larges fractions de jeunes professionnels qui ignorent les règles et les normes caractéristiques du salariat qu'elles ne considèrent plus comme des biens collectifs. Inscrites dans des petites structures de production, ces fractions privilégient la dimension vocationnelle de l'activité, valorisent l'hyperflexibilité du travail artistique, effacent les distinctions employeurs/salariés et tendent à nier les spécificités des métiers et de leurs qualifications au profit d'un ensemble flou de compétences.
Type de document :
Article dans une revue
Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2010, 52, pp.374-388
Liste complète des métadonnées

https://hal-ujm.archives-ouvertes.fr/ujm-00669801
Contributeur : Serge Proust <>
Soumis le : lundi 13 février 2012 - 21:43:03
Dernière modification le : mercredi 11 avril 2018 - 15:24:13

Identifiants

  • HAL Id : ujm-00669801, version 1

Citation

Serge Proust. Syndicalisme et délitement du salariat artistique : la CGT et les groupes mobilisés autour du régime de l'intermittence. Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2010, 52, pp.374-388. 〈ujm-00669801〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

243