Cellules oscillantes pour l'authentification physique (PUF) de circuits FPGA

Résumé : Le vol, la copie illégale et la contrefaçon de circuits intégrés et de composants virtuels sont devenus en quelques années un problème majeur pour l'industrie microélectronique. De nombreux travaux proposent de sécuriser la propriété intellectuelle du concepteur de circuits ou d'IP notamment par une authentification physique du support microélectronique. Les PUF (Physical Unclonable Function) sont des solutions intéressantes pour l'authentification physique car elles sont intrinsèques aux circuits. De nombreuses architectures de PUF sont aujourd'hui proposées mais elles ne s'adaptent pas toutes à tous les supports tels que les circuits reconfigurables FPGA. Pour ceux-ci, sous certaines conditions des cellules oscillantes sont plus efficaces que des cellules à délais.
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées scientifiques du projet SEmba, Apr 2013, Saint germain au Mont d'Or, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-ujm.archives-ouvertes.fr/ujm-00833901
Contributeur : Nathalie Bochard <>
Soumis le : jeudi 13 juin 2013 - 16:45:56
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:20:35

Identifiants

  • HAL Id : ujm-00833901, version 1

Collections

Citation

Lilian Bossuet, Viktor Fischer. Cellules oscillantes pour l'authentification physique (PUF) de circuits FPGA. Journées scientifiques du projet SEmba, Apr 2013, Saint germain au Mont d'Or, France. 〈ujm-00833901〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

112